JMJ 2017: « pas de saint sans passé, ni de pécheur sans avenir » (message intégral)

Hits: 109

JMJ 2016 Theme 1140x335

Zenit - 21 Mars 2017

 

« Lorsque Dieu touche le cœur d’un jeune, d’une jeune, ceux-ci deviennent capables d’actions vraiment grandioses », écrit le pape François dans son message aux jeunes du monde entier, à l’occasion de la 32e Journée mondiale de la jeunesse. Pour cet événement qui célébré au niveau diocésain le 9 avril 2017 – Dimanche des Rameaux – sur le thème “Le Puissant fit pour moi des merveilles” (Lc 1,49), le pape encourage les jeunes à « cultiver la louange, à ne pas (se) fixer uniquement sur les problèmes ». Et d’assurer : « Il n’y a pas de saint sans passé, ni de pécheur sans avenir. La perle naît d’une blessure de l’huître ! »

Dans son message, le pape médite sur la Visitation et le Magnificat de la Vierge Marie, « une prière révolutionnaire » qui « nous aide à comprendre la miséricorde du Seigneur comme moteur de l’histoire, aussi bien de l’histoire personnelle de chacun de nous que de l’humanité entière ». « Vous aussi, jeunes, assure le pape, vous pouvez faire de grandes choses, assumer de grandes responsabilités, si vous reconnaissez l’action miséricordieuse et toute puissante de Dieu dans votre vie ».

« Quand le Seigneur nous appelle, il ne s’arrête pas à ce que nous sommes ou à ce que nous avons fait, souligne le pape François. (…) Il regarde tout ce que nous pourrions faire, tout l’amour que nous sommes capables de libérer ». Mettant en garde contre le ‘‘reality show’’, il exhorte : « Soyez protagonistes de votre histoire, décidez de votre avenir ! »

« Beaucoup de personnes, note le pape au fil de son message, disent que vous les jeunes, vous êtes sans mémoire et superficiels. Je ne suis pas du tout d’accord ! ». Il formule des suggestions pour retrouver « la capacité de réfléchir sur sa propre vie et de la projeter vers l’avenir » : « à la fin de chaque journée, nous pouvons nous arrêter pendant quelques minutes pour nous rappeler les beaux moments, les défis, ce qui a bien marché et ce qui est allé de travers. Ainsi, devant Dieu et nous-mêmes, nous pouvons manifester les sentiments de gratitude, de repentir et de confiance, si vous le voulez, en les écrivant dans un carnet, une espèce de journal spirituel ».

« L’expérience authentique de l’Église n’est pas comme un flashmob, où on se donne rendez-vous, où se réalise une performance et puis chacun va son chemin. L’Église porte en elle une longue tradition, qui se transmet de génération en génération », explique encore le pape. La rencontre « entre les jeunes et les personnes âgées » est une richesse, affirme-t-il : « vous avez besoin de la sagesse et de la vision des personnes âgées ».

 http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/messages/youth/documents/papa-francesco_20170227_messaggio-giovani_2017.html